Formation en 2 ans (uniquement pour les porteurs du CFC ASE ou équivalent)

Jusqu'en janvier 2014, deux possibilités s’offrent aux étudiant-e-s. Dans le premier cas, un contrat de travail portant au minimum sur 18 heures hebdomadaires lie l’étudiant-e à un lieu de pratique pour la durée de sa formation. Dans le deuxième cas, un-e étudiant-e sans contrat de travail a la possibilité d’effectuer sa partie pratique sous forme de stage. Les stages ont lieu dans des réalités professionnelles chaque fois différentes.

Dès l'année 2015, seul le parcours avec un contrat de travail portant au minimum sur 18 heures hebdomadaires  sera maintenu.

Les personnes au bénéfice d’un CFC d’ASE ont la possibilité de suivre un parcours de formation avec une activité professionnelle ou comprenant des stages. Cette pratique dans une ou plusieurs institutions de l’enfance constituent une composante à part entière de la formation. L’activité professionnelle ou les stages se déroulent dans un lieu d’accueil agréé par l’esede et sous la guidance d’un éducateur ou d’une éducatrice de l’enfance qualifié-e si possible au bénéfice d’une formation de formateur ou formatrice à la pratique professionnelle.

Les conditions de déroulement de la formation sur le terrain sont présentées dans les Directives de la pratique accompagnée à l’esede. Les grilles d’évaluation de la pratique présentent le niveau d’acquisition des compétences attendu à la fin de chaque année de formation.

Les étudiant-e-s présentent les trois compétences (enfants, parents, collègues) qui seront plus particulièrement approfondies durant le stage sur les « fiches compétence ».

Au terme de chaque stage, la personne qui a encadré et suivi l’étudiant-e sur le terrain rédige un rapport comprenant la grille d’évaluation de la pratique ainsi que la page de garde sur laquelle se trouvent les données spécifiques concernant   l’étudiant-e. La grille d’évaluation doit comprendre à la fois une appréciation du travail de l’étudiant-e et des commentaires développés pour chaque compétence.